Fin juin soleil et temps lourd. Juillet la pluie, on revit !

Publié le par Sophie Brasseur . BEES 1er degré option Equitation 1985.

Fin juin soleil et temps lourd. Juillet la pluie, on revit !

Castille Hyde, pouliche-maison de 2 ans,

le 29 juin après un des gros orages de l'été.

Elle vient à ma rencontre à mon arrivée et m' accompagnera tout d' abord vers sa maman ponette et son grand ami cheval que je trouve sous abri comme les trois jeunes venus d' Aquitaine sous le leur: confort de poneys.

Son image se reflète dans une belle flaque sur le chemin principal régulièrement ré empierré pour les allées et venues par tout temps avec le plateau attelé depuis le hangar de stockage vers les abris de prés, les pâtures et l' écurie barn.
Ici volontairement laissé creux à toutes fins de retenir l' eau des très fortes pluies avant le rond de longe sablé, c' est le témoin des précipitations à usage nécessaire de pediluve !


Pieds des poneys et pattes de leurs deux chiens rincés, les miens aussi si besoin,

ce soir-ci mon témoin était plein sur toute la largeur, en témoigne le reflet de Castille !

Fin juin soleil et temps lourd. Juillet la pluie, on revit !

Photos d' un soir fin juin dans le sud de la région parisienne au gré des allées et venues pour la manutention du foin dans les prés, de la paille sous les abris, des rations dans l' écurie et de l'eau pour les abreuvoirs de pré.


Le temps orageux faisait place heureusement à des trombes d' eau mêlées de coups de tonnerre certains jours au grand plaisir des poneys et du mien.

L'eau était bienvenue car le soleil brûlait les peaux roses que les chevaux gris ont, une des ponettes noires supporte difficilement le soleil trop fort, l' herbe séchait, la pousse ne se faisait plus au rythme de la coupe des herbivores présents mais les sols des prés étaient si secs que ces orages suivis de soleil ont été insuffisants.

Femés côtés sud, ouest et nord, les abris permettent aussi aux poneys de trouver ombre et moins de moucherons devant en fin d' après-midi l' été. Allez ma petite maman grise, ration chacun au box, c' est par là l' écurie !

Femés côtés sud, ouest et nord, les abris permettent aussi aux poneys de trouver ombre et moins de moucherons devant en fin d' après-midi l' été. Allez ma petite maman grise, ration chacun au box, c' est par là l' écurie !

Attention du soir des poneys, ne surtout jamais rien perdre de vue !
Les ouvertures des rubans, des portes, les allées et venues pour l' alimentation et les soins sont observées, les bruits traditionnels et l' appel de leur nom sont écoutés, les sens sont en éveil ou les poneys reviennent de temps à autre voir où je suis et ce que je fais.
Ils apprennent à le faire d'autant plus le soir de ces temps orageux quand tous peuvent de nouveau vaquer à l' air libre et ont d' autres lieux ouverts qui ne le sont que le soir et jamais à la même heure, question de météo pour qu'ils profitent de ceux-ci !


Sauf que pour gagner en liberté de travail actuel et futur qu' est le mien

et grâce au fait que Blue Night, Colombelle et Castille sont en âge progressivement de s'adapter de plus en plus et sans heurt cet été, certains changements de rythme et les mises en situation différentes s'opèrent...


Les pouliches peuvent être tour à tour parfaites comme à rassurer parfois et ça se fait très rapidement ou mieux vaut les laisser repartir rejoindre le groupe, entre deux existe la possibilité d' aller chercher leur maman et certaines pouliches répondent à ma demande de l' appeler en hennissant, ce qui m' aide bien pour que la maman en question appelée se rapproche afin de m' éviter de quitter les pouliches des oreilles et des yeux car une devanture de box ça se saute et ça s'est déjà vu...,

ou rentrer avec elle à l' écurie une autre pouliche ou un de leur grand copain bienveillant,
le tout est de varier de plus en plus en tout et partout mais de se garder... une porte de sortie:.
si le moment est mal ressenti d' elles je reprend plus tard dans la soirée plutôt que de perdre cette confiance dont j' ai besoin de faire grandir en chacune d'elles vers moi pour le souhait d'élaborer dans le temps ma relève d' école avec elles auprès des autres du groupe ou je reviens sur ce que je voulais faire en m'y prenant autrement afin d'éviter le stress néfaste qui ferait qu'un jour je devrais revenir sur ce qui aurait pu être compris.

C'est un fait certain elles sont bien avancées et très confiantes mais entre ce qu'elles savent donner et à qui et leur jeune âge, la force et l' énergie qu'elles ont, là est toujours et durant des années affaire de pondération de la part du dresseur suivant à qui il pense pouvoir "remettre" plus tard les poneys et chevaux qu'il met en route et dans quels buts.

Ainsi l'ordre des distributions diffère volontairement entre les deux groupes de poneys, les entrées et sorties des poneys ne se font pas toujours aux mêmes portes et non plus les miennes car les différences en besoins alimentaires de complémentation sont encore plus à l'ordre du jour, comme sont ceux de la vérification suivie des soins d' été.



La montagne de petites choses qui porte le nom de pré débourrage, ici pour mes petites misses noireaudes elle a une base très large mais n' a pas de sommet !

'Bien contente de les avoir fait naître toutes trois, de leur avoir offert le temps de grandir entre elles avec les adultes du groupe et les séances variées auprès d'elles, adaptées à chacune en me fiant à elles et à leur grande attention très simplement développée en travaillant sur la base des besoins de sécurité et de toutes les bonnes choses que l'on apporte à un poney.

Lorsque les moins agréables sont perçues ou que soudain le jeune âge prend le dessus sur l' attention, une poulichette noire en top forme devient vite une tornade !

Restons-en donc aux orages d' été secs ou pluvieux qu'elles prennent comme ce qu'ils sont, un phénomène climatique naturel auquel elles sont habituées, libres de rester dehors ou de s' abriter, libres de rejoindre les poneys et chevaux dont elles recherchent la proximité,

seulement avec la méfiance particulière suivante... ce sont les moucherons qui limitent leurs déplacements diurnes nécessaires à leur besoin de pâturer et de se dépenser et qui les irritent à certains endroits du corps: double irritation entraîne le doublement d' énergie au moment où on s'y attend le moins tant qu'à faire alors il n' y a que le temps toujours pour faire et refaire afin de progresser en tout, le temps météo et le temps durée !

Castille a autant dormi quand elle était très jeune qu'elle a d' autant les sens développés cet été. Je suis face à une pouliche qui m' étonne de jour en jour dans son développement physique et neurologique.

Castille a autant dormi quand elle était très jeune qu'elle a d' autant les sens développés cet été. Je suis face à une pouliche qui m' étonne de jour en jour dans son développement physique et neurologique.

Les jeunes de 1 à 5 ans sont très demandeurs de la proximité qui leur est offerte pour leurs découvertes, leurs apports alimentaires, délicieux pansages, nettoyage des yeux et des oreilles, comme de l' ouverture des boxs selon les jours, le passage des prés vers un autre le soir pour d'autres herbes, vers le manège avec les adultes pour s'y rouler.

Parfois tous s'y retrouvaient ainsi ces jours orageux et certains se couchaient dans le sable frais, à l'ombre ensemble et sans l'ombre d'un insecte piqueur après la ration du soir.
On observe toujours chez tous un bon temps de repos avant de les voir ressortir tranquillement du manège ou de les voir recommencer à bouger au box à leur rythme après la ration pour partir la nuit brouter en groupe uni qu'ils forment sans dénoter un seul laissé pour compte, les adultes veillent, chacun a son rôle, sa place, celui qui ouvre la marche, ceux qui la ferment mais pas pour autant tous se déplacent en ligne, jamais !
Il n'y a pas ici de chemin tracé d' eux par ce style de traversées des espaces libres qui fait que l'herbe n'y repousse plus comme souvent on voit faire les chevaux, le seul existant est celui du véhicule et des brouettes pour les apports et les soins jusqu' aux abris et l' écurie, des brouettes, de mes pas pour tirer le tuyau vers les abreuvoirs !


Celui qui redresse la tête vers un mouvement ou un bruit, celui qui réunit, celui qui donne l'ordre qui est-il ? Qui sont-ils la nuit ?

Les nuits de printemps et d' été sont un délice dès lors qu'on est connu d' eux pour ne pas éveiller de soupçons qui provoquent la fuite à l'opposé ou la charge du groupe, c' est au choix dans un groupe de poneys unis et il est des noirs difficiles à repérer qu'on ne pensent pas là mais qui se trouvent toujours au centre d'un cercle plus ou moins vaste qui se déplace sans bruit selon un tracé observé selon la durée de la nuit, la météo et la qualité de l' herbe et de ce qu'ils ressentent comme nuisances extérieures s'il y en a !

http://youtu.be/VmJoOaPtuvQ

Combien de fois je cherche mes noirs en arpentant les prés pour vérifier que tout va ! Combien de fois plutôt je ne les ai pas cherché là où le groupe est car chercher les gris... ne m' aide pas plus, on a pas des yeux de poney ou de chat, les seuls la nuit très actifs qui coopèrent dans nos prés à la campagne, chaque espèce toute à son but !

On trouve beaucoup plus Hasta Luego et Castille ensemble, ce n'est pas pour autant que Loriot ne veille plus ! Les affinités et les rôles les meilleurs se font sans nous et Hasta a ses raisons louables.

On trouve beaucoup plus Hasta Luego et Castille ensemble, ce n'est pas pour autant que Loriot ne veille plus ! Les affinités et les rôles les meilleurs se font sans nous et Hasta a ses raisons louables.

Appréciée de tous, ici bonne pluie tous les jours en cette semaine de juillet !

Ciel gris, baisse des températures, les prés reverdissent, les herbes sont bien meilleures de nouveau, c' est de nouveau aussi toute la journée que tous sont ensemble à brouter sans avoir besoin de rejoindre les abris de prés et le double box de l' écurie ouvrant sur les prés mis à libre disposition en supplément par temps orageux ou trop ensoleillé, refuge supplémentaire l' été permettant que tous y trouvent le repos nécessaire l' été.

Deux départs en coeur et deux semblant imperturbables. A l'oeil nu, le nôtre, c' est la vision de rêve qu'on se fait d' un groupe ! Dans ces 2 couples un est attaché à l'autre et pour des raisons différentes, même diamétralement opposées ! !

Deux départs en coeur et deux semblant imperturbables. A l'oeil nu, le nôtre, c' est la vision de rêve qu'on se fait d' un groupe ! Dans ces 2 couples un est attaché à l'autre et pour des raisons différentes, même diamétralement opposées ! !

Mon trio venu d' Aquitaine au printemps. Oui de jeunes poneys, bien sur un beau noir et de plus il a des yeux de biche !! A mes yeux... Ce n'est que personnel et ça tient aussi du caractère que je ressent chez lui. Il évoluera comme tous et trouvera sa place dans le groupe, pour l'heure ils restent en trio, commodité de travail vers eux.

Mon trio venu d' Aquitaine au printemps. Oui de jeunes poneys, bien sur un beau noir et de plus il a des yeux de biche !! A mes yeux... Ce n'est que personnel et ça tient aussi du caractère que je ressent chez lui. Il évoluera comme tous et trouvera sa place dans le groupe, pour l'heure ils restent en trio, commodité de travail vers eux.

Finalement la pouliche née moins lourde que la chienne et qui ne tenait pas sur ses jambes ni une fois debout ne pouvait pas se coucher sans aide puis avec les genu varum de plus en plus prononcés est bien la splendide Castille aujourd'hui après deux ans à veiller à ses apports, sa liberté de mouvements en liberté sans lui en demander plus et à ses repos, couchée plus souvent et plus longtemps.

Finalement la pouliche née moins lourde que la chienne et qui ne tenait pas sur ses jambes ni une fois debout ne pouvait pas se coucher sans aide puis avec les genu varum de plus en plus prononcés est bien la splendide Castille aujourd'hui après deux ans à veiller à ses apports, sa liberté de mouvements en liberté sans lui en demander plus et à ses repos, couchée plus souvent et plus longtemps.

Pas de poids sur Castille, tapis et surfaix léger ou le petit chien et marchons !

Pas de poids sur Castille, tapis et surfaix léger ou le petit chien et marchons !

Photo de mi-juillet sont programmées, quel thème, quels progrès ?
La vie des poneys toujours !


En ce w.e. de la mi-juillet, les jeunes suivent le chemin souhaité pour eux,
en croissance ils sont bien beaux et ont une pêche terrible !

Colombelle et Tina, hé bien voilà, ce sont 2 filles noires téméraires, indépendantes à leurs heures comme l'inverse, un peu trop proches de moi parfois alors hop, un petit coup de jalousie et Colombelle éloigne Tina mais elles savent très bien se faire des douceurs réciproques ! Les parties toniques ce sont leurs jeux de filles jeunes, les leurs !

Colombelle et Tina, hé bien voilà, ce sont 2 filles noires téméraires, indépendantes à leurs heures comme l'inverse, un peu trop proches de moi parfois alors hop, un petit coup de jalousie et Colombelle éloigne Tina mais elles savent très bien se faire des douceurs réciproques ! Les parties toniques ce sont leurs jeux de filles jeunes, les leurs !

Colombelle rejoint sa maman au galop vers l' écurie,

Colombelle rejoint sa maman au galop vers l' écurie,

mais la ramène aussi vite car ne m'y a pas trouvée !

mais la ramène aussi vite car ne m'y a pas trouvée !

Les poulichettes faites maison ont toujours le poil et les crins... à se mirer dedans !

Certes il est difficile de passer à côté du pansage des 6 jeunes au pré, les 3 filles noires le quémandent et les 3 d' Aquitaine ne se font pas prier, Hasta Luego sait qu'après sa ration au box il a le sien puis ses soins donc les parties de soirée à l' écurie on connait tous les deux ! Selon les jours il ressort vert d' argile pour grand bien et vivre mieux.

Apports minéraux pour tous, du mouvement, du repos à l' abris, les douches naturelles et longues d' eau de pluie cette semaine,

tous aidés au printemps et l' été par l' application de vinaigre selon les jours d' attaques d'insectes piquants voir de mercryl pour Hasta Luego, désinfection des oreilles des plus sensibles qui sont toujours les plus atteints ou huile d' amende douce le jour d' avant si besoin d' adoucir les actes prévus les jours suivants et il est certaines noires qui ressortent de l' écurie parfois les oreilles blanches, pavillons pommadés de mytosyl, pas celles d' Hasta surtout, on y touche pas, il a droit plutôt à un masque propre à chaque fois.

Alors la pluie et le temps gris on aime, ça repose !

Rien de tel qu'un sureau pour s'y frotter, on notera que celui-ci doit avoir des effets appaisants car les poneys ne se frottent pas aux autres !

Rien de tel qu'un sureau pour s'y frotter, on notera que celui-ci doit avoir des effets appaisants car les poneys ne se frottent pas aux autres !

Un des rares avantages lorsque le temps est trop longtemps sec est que les poneys s'appliquent plus à broutter dans les recoins des prés.

Un des rares avantages lorsque le temps est trop longtemps sec est que les poneys s'appliquent plus à broutter dans les recoins des prés.

Grand coup d' eau contre la poussière et pour la repousse bienvenue de la végétation, tous revivent par cette semaine de juillet déjà passée et nous aussi au travail pour eux !

Hasta Luego le Criollo Argentin prend à coeur son rôle de veiller sur ses pouliches maison, ici il rabat les jeunes de deux ans vers les pâtures.

Hasta Luego le Criollo Argentin prend à coeur son rôle de veiller sur ses pouliches maison, ici il rabat les jeunes de deux ans vers les pâtures.

Maître Loriot à qui rien échappe supporte mal les périodes sèches, poussières, poils, pollens, traitements des champs néfastes pour lui...moisissures, tout ce qui se détache et vole et est allergisant.

Maître Loriot à qui rien échappe supporte mal les périodes sèches, poussières, poils, pollens, traitements des champs néfastes pour lui...moisissures, tout ce qui se détache et vole et est allergisant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article