L' alimentation c' est les apports et aussi les transitions dans le temps.

Publié le par Sophie Brasseur . BEES 1er degré option Equitation 1985.

Le printemps s' est vite annoncé cette année et on a eu beau lire qu'un terrible hiver nous attendait, question gel on en a pas vu la couleur !


A l' extérieur des clôtures principales de l' enceinte du club et incluses dans les limites de propriété, ces 2 petites parcelles aujourd'hui ouvertes entre elles et ouvertes aux poneys seulement aux beaux jours ne sont jamais surpaturées.
Les poneys y ont accès un peu tous les jours au printemps avant de retourner brouter dans les chemins où l' herbe est déjà très abondante et azotée et qu' à certains moments il faut éviter du fait des traitements des cultures.


Les poneys broutent en ce moment 24 h/24 dans la totalité des prés intérieurs ouverts avant clôtures internes pour la gestion des nouveaux arrivants et les rotations de printemps, été et automne.

Ils ont du foin toute l' année distribué chaque jour et les rations de complémentation.

Certains adultes profitent plus que d' autres et les poulinières qui allaitent ont plus de besoins.
Les jeunes sont ceux qui ont le plus de besoins et dont les besoins évoluent le plus.



Les rations sont distribuées actuellement à tous au pré puis chacun a un réajustement.

Elles sont composées d' une base d' orge floconnée, d' avoine noire entière et de compléments minéraux et vitaminés.

La vermifugation de printemps a été faite cette fin de 1ère semaine d' avril,

prochaine semaine introduction de levure de bière pour aide à la mue et à la flore intestinale
à moins que mon vétérinaire me conseille autrement donc appel à lui avant tout !


Ce changement de saison implique des modifications par l' organisme qui passent par la chute de la robe d'hiver et la pousse de celle d' été, plus difficile si l' état de santé n' est pas très bon et plus le cheval prend de l' age.
Si le cheval va bien la poursuite du protocole de vermifugation se fait ou il faut le modifier.
Le taux d' azote de l' herbe qui augmente se gère d' autant mieux que le cheval continue à bénéficier de ses apports à défaut de le voir ingérer plus d' herbe donc d' azote.

C'est une gestion basique.
Elle s' ajuste et au cas par cas, l' important toujours étant de pouvoir observer l' état de bonne santé général continu du groupe sans pic de déviance chez un individu d' où la nécessité de partir sur une base qui reste constante toute l' année et de suppléer en fonction de chacun et des différentes périodes.

On se pose moins de questions lorsqu'un cheval est 23 h/ 24 au box,

on est prudent dans la transition si l'on passe un cheval d 'un hiver au box

au pré au printemps

et quand ils vivent au pré et qu'ils sont complémentés, cela dépend aussi de la météo de la saison d' avant.

Les variations au sein d'un organisme sont courantes, elles ne sont pas visibles si les apports sont bons en qualité et en quantité et si les transitions alimentaires passent... inaperçues à l' organisme donc ne jamais transgresser, elles se font bien si elles sont très progressives.

L' oeil quotidien observe, la main ajuste très doucement,

ce qui n' est pas progressif est l'introduction des molécules vermifuges

donc on la prépare au mieux et on rétablit au mieux.

On prévoit au printemps la visite du vétérinaire qui les suit et qui nous permettra de poursuivre au mieux pour chacun et répondra aussi à nos doutes.
A moins qu'on en ai aucun... Est-ce bien raisonnable ?!

On dit que l' oeil de l' éleveur nourrit le cheval,

l' oeil du vétérinaire peut aussi voir ce qu'on a pas vu !

Bon pied bon oeil,

c' est le printemps d' accord, les oiseaux, les petites fleurs...
Pour nos équidés, protégés puisqu'ils sont chez nous, c' est aussi une saison de transitions.
On peut bien faire aussi les nôtres pour eux et se pencher ainsi encore plus sur ce qu'on croit et par hasard sur ce qui serait faux, ça arrive à plus d'un et ça nous arrive tous.

Les recherches continuent, connaissons-nous les résultats des dernières ? !

L' alimentation c' est les apports et aussi les transitions dans le temps.
L' alimentation c' est les apports et aussi les transitions dans le temps.
L' alimentation c' est les apports et aussi les transitions dans le temps.
L' alimentation c' est les apports et aussi les transitions dans le temps.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article